PLAN SOCIAL CHEZ RIP CURL : la vague à l’âme…

Une annonce qui confirme une tendance avec déjà un peu plus de 100 magasins fermés chez Quiksilver l’année dernière. Dans tous les clusters il y a une taille critique à atteindre et un marché non extensible à l’infini.

La stratégie était risquée : sortir le surf de ses surf-shops spécialisés pour en faire, petit à petit, un produit mode et tendance pour de jeunes urbains cool et branchés. Voire pour certains créer des lignes urbain-chic. Oui mais voila, cette démocratisation de l’esprit du surf a ses revers : devenir une marque transversale et donc se positionner comme concurrents des principaux leaders. Leaders qui maitrisent bien mieux et depuis plus longtemps la production en flux tendu, l’univers de la distribution de masse, les codes urbains et surtout la logistique propre à cette distribution. Je pense en particulier à Inditex (Zara, Berchka..), H&M et autre Mango.

Il me semble clair qu’il y a trop de marques pour un marché ayant atteint sa taille mature. Il faudra donc soit se concentrer (rapprochement des marques ou fusion-acquisition) pour mutualiser leurs actions (R&D, production, distribution et logistique) soit se recentrer sur son core-business en revenant aux fondamentaux un peu oubliés : l’âme du surf et ses produits spécialisés à valeur ajouté.

La « Surf War » du surfwear ne s’inscrit plus désormais en Europe mais au Brésil et en Asie. Malgré l’encrage historique du cluster glisse (Pôle de Soorts-Hossegor et Anglet-Biarritz) nous avons plus de logistique et d’administration des ventes que de R&D.
Nous pouvons donc, à juste titre, nous inquiéter du maintien de l’emploi au sein des principaux sièges sociaux dans le domaine…

Donc pas de Wait and see » mais plutôt « Change it and do it » et peut être un accompagnement nécessaire pour gérer cette transition et cette réflexion d’avenir sur le positionnement du surfwear Européen.

No Comments

Post A Comment

SE RENCONTRER, ECHANGER

Siège social
8, Domaine des Jardins du Frat
40510 Seignosse
(Sur rendez-vous uniquement)

Bureau du Pays-Basque
1, Av. de la Reine Nathalie
64200 Biarritz
(Sur rendez-vous uniquement)

06 71 90 87 43

Suivre les actualités du cabinet Alteem