FAIRE APPEL À UN CONSULTANT EN STRATEGIE

CONSULTANT EN STRATÉGIE

Faire appel à un consultant en stratégie ou au delà, à nombre d’autres spécialités, a pris une place croissante dans l’entreprise. Leur intervention permettant le plus souvent aux chefs d’entreprises d’identifier les problèmes plus rapidement et surtout d’y apporter des réponses rapides, neutres et adaptées. Mais ce ne sont pas les seuls avantages du recours à ces professionnels du conseil. Je vous propose ici de lister plus en détail les nombreux avantages à recourir à un consultant en stratégie.

Faire appel un consultant pour poser un diagnostic à 360° sur l’entreprise

Le consultant en stratégie est un expert dans son domaine d’intervention ayant le plus souvent un très forte expérience. Au cours de sa mission, il pose un diagnostic exhaustif global dans une vision périphérique à 360° de la situation de l’entreprise. Il étudie son organisation, ses process, ses ressources humaines et financières, le business modèle de l’entreprise, sa stratégie de développement, sa structure de clientèle, son mode de communication interne et externe… et bien d’autres paramètres. Son audit poussé permet d’éclaircir les points sensibles et notamment de comprendre rapidement et facilement ce qu’il se passe dans l’entreprise.

L’objectif est simple : se poser les bonnes questions pour y apporter la bonne analyse (neutre et objective) pour ensuite y apporter les bonnes réponses. C’est son rôle de conseil, tel un médecin d’entreprise. Un de mes clients Palois, pour l’anecdote, me qualifie de « designer d’entreprise » ce qui est parfois assez juste. Merci Bertrand.

Faire appel un consultant c’est s’offrir une expertise ponctuelle et un regard critique et objectif

Le consultant en stratégie est une personne qui se doit d’être nécessairement extérieur à l’entreprise. Il sait prendre le recul nécessaire qui permet l’identification des problèmes sans être parasité par des éléments internes (pressions, habitudes, conflits éventuels…). Eléments qui souvent freinent voire bloquent le processus de décision du chef d’entreprise.

En effet, lorsqu’elle assume elle-même ce travail, l’entreprise manque généralement d’objectivité ou intègre des éléments qui s’avèrent parfois être des freins. Elle peut, par ailleurs, se heurter à une certaine réticence, notamment de la part du personnel.

Le consultant est neutre et il est perçu le plus souvent comme tel même si parfois, dans certaines entreprises, il peut être craint comme étant l’Homme qui va optimiser et donc réduire les charges dont le personnel. Une idée heureusement en provenance d’un passé éloigné. Le consultant en stratégie est bienveillant et doit créer les mécanismes d’évolution et non d’une révolution. Une évidence que j’ai plaisir à le rappeler à mes étudiants de l’ESC Pau par exemple.

Un consultant externe permet au dirigeant de se concentrer sur son cœur de métier

L’emploi du temps d’un chef d’entreprise est généralement chargé à tel point qu’il est difficile, voire parfois, impossible pour lui de se donner des priorités. La plupart des dirigeants manquent de temps pour mener une analyse complète et exhaustive.

Le plus souvent ils repoussent l’échéance d’une introspection personnelle et d’une remise à plat des fondamentaux de leur métier. Ainsi, le recours à un consultant en stratégie leur permet de se centrer sur l’essentiel avec le consultant comme repère, comme guide et quelque part révélateur des priorités d’action. Par exemple, s’apercevoir que la refonte du site web ou développer la gestion professionnelle des réseaux sociaux n’est pas prioritaire car l’entreprise n’a pas les ressources à cet effet. Les produits (disponibilité et niveau de rentabilité suffisant) ou les compétences ou les moyens techniques ou encore les moyens financiers. A quoi bon se lancer alors pour perdre efficacité et surtout ne pas obtenir les résultats escomptés ?

Consultant en stratégie

Vision et analyse du consultant en stratégie

Un consultant pour bénéficier du savoir-faire et de l’expérience d’un expert

On se s’improvise pas consultant. D’ailleurs, peut être ne savez-vous pas que 81% des consultants stoppent leur activité au bout de la 3éme année d’exercice (…)  Les consultants ont généralement un parcours professionnel très étoffés. En effet, avant de devenir consultant en stratégie, ou dans d’autre métiers, la plupart ont accumulé de très fortes et nombreuses expériences dans leurs domaines d’expertise et au sein de différentes structures. De plus, le consultant à, le plus souvent, étudié nombre de modèles et rencontrés de nombreuses entreprises du même secteur d’activité.

Le consultant sait identifier rapidement les problèmes et poser le diagnostic aussi par son expérience sur ce qui fonctionne ou pas. Ce savoir-faire est d’autant plus précieux que le manager manque de certaines connaissances ou compétences. Après tout, un dirigeant est un chef d’orchestre: il connait la partition, les instruments, sait en jouer de certains et pas du tout d’autres mais sais les faire jouer ensemble. C’est un talent !

Un consultant faire accompagner dans la phase de déploiement

Après avoir identifié les réponses à apporter, formulé un modèle et un plan de développement le consultant peut accompagner le chef d’entreprise dans son déploiement. C’est le versant opérationnel du métier de consultant. Le consultant en stratégie parviendra plus facilement que le dirigeant à faire accepter le changement au sein d’une équipe. Sa position est neutre et extérieure lui permettant d’aider le gérant à prendre des décisions parfois impopulaires sur certains sujets sensibles.

L’appel à un consultant en stratégie ne signifie pas que ce dernier prendra la décision à la place du dirigeant. Son rôle est d’analyser, de proposer, de montrer les avantages, limites et conséquences de la décision à prendre pour le dirigeant seul sera acteur de la décision. Nous avons eu malheureusement quelques cas, souvent outre Manche, qui prenaient entre leurs mains le pilotage de certaines grandes firmes Américaines (…)

Un consultant afin d’optimiser les charges, générer de la plus value

L’intervention d’un consultant est un investissement pour l’entreprise. L’entreprise parvient le plus souvent à rentabiliser assez rapidement cet investissement par les sources d’économies et de croissance qu’elle va opérer. En externalisant la compétence de conseil, elle réalise le plus des « économies » par rapport à une intervention en interne (formation du personnel, embauches, mauvaises priorités données…). Par ailleurs, il existe de nombreuses aides et subventions qui permettent de financier l’appel à un consultant en stratégie.

Y-a-t-il des aides au conseil ?

Oui, et ces aides peuvent prendre en charge jusqu’à 50% des honoraires de conseil. Le plus souvent elles sont coordonnées pour nous par le Conseil régional d’Aquitaine, via des dispositifs métiers (Ex. La filière du Tourisme), des types de structures (ex. start-up), une zone territoriale (ex. zone de revitalisation rurale) ou un dispositif (Ex. L’Usine du futur).

Les décisions qui résultent de l’appel à un consultant en stratégie générèrent par expérience des économies futures, neutralisant au moins intégralement le coût de la prestation du consultant.

Mise en action 

Voila quelques bonnes raisons à ne plus vous poser de questions quand vous sentez dans l’incertitude ou face à un manque de visibilité qui freine votre développement. C’est donc le moment de vous mettre en action. Surtout en cette période de sortie de pandémie où l’économie va rebondir de façon exponentielle. Pour aller plus loin, je vous invite aussi à lire l’article du cabinet Alteem sur les réflexions à mener en sortie de crise : L’entreprise d’après crise: de nouveaux leviers à trouver

No Comments

Post A Comment

SE RENCONTRER, ECHANGER

Siège social
8, Domaine des Jardins du Frat
40510 Seignosse
(Sur rendez-vous uniquement)

Bureau du Pays-Basque
1, Av. de la Reine Nathalie
64200 Biarritz
(Sur rendez-vous uniquement)

06 71 90 87 43

Suivre les actualités du cabinet Alteem