THALASSO : vers une concentration pour réduire l’impact de la crise

Un secteur en pleine mutation

Un secteur en pleine mutation…

Les thalassos se regroupent pour être plus fortes

Après quelques mouvements sur Dax et la reprise de son plus fameux centre, c’est officiel depuis quelques jours, Thalazur vient de racheter Hélianthal à Saint-Jean-de-Luz. Une logique de concentration est privilégiée pour absorber les charges devenues énormes avec la baisse de fréquentation et puis, disons le, des difficultés pour certains centres à se remettre en cause en renouvelant et en adaptant leur offre.

Après le décès de Jean Mahé en septembre dernier, les actionnaires familiaux, basés à paris, ont souhaité passer la main, pour permettre à l’établissement de poursuivre son développement et surtout de la développer. Le secteur de la thalasso est aussi en grande perte de vitesse avec moins de clientèle Espagnole et des clients Français qui repoussent leur séjour bien être.

Pour se rénover et franchir une nouvelle étape, Hélianthal Thalazur pourra s’appuyer sur ce groupe solide qui possède déjà 7 établissements à Royan (créé en 1964), Arcachon, Cabourg, Ouistreham, Bandol, Port Camargue et Antibes.

Le centre de thalasso emploie déjà une centaine de personnes pour un chiffre d’affaires de estimé à quelques 7 millions d’euros en 2013.

L’arrivée de Thalazur au Pays Basque est très remarquée au moment où la thalassothérapie doit évoluer pour faire face à des changements importants de comportement des clients, dont la réduction du temps de séjour, la désertification de la clientèle Espagnole et une clientèle Française qui diffère ses séjours en thalasso de bien être.

No Comments

Post A Comment