BARBIE CHEF D’ENTREPRISE : Mattel l’a fait !

Belle, conquérante, chef d'entreprise : mais en plastique (...)

Belle, conquérante, chef d’entreprise : mais en plastique (…)

Mattel vient de présenter au Toy Fair de New York sa toute nouvelle création en version business girl power.

Doit-on parler d’évolution, de révolution, d’indignation ou tout simplement de stratégie marketing ?

Bien sur ce lancement n’a pas tardé à déchainer l’équivalent US de nos « Chiennes de garde » qui voient là une atteinte à la dignité des femmes.

La poupée icône de Mattel devenant sur les réseaux sociaux une i Conne (…)

Et vous qu’en pensez- vous ?

L’article complet du magasine « L’entreprise » 

2 Comments
  • Pierre Legandre
    Posted at 12:58h, 11 mars Répondre

    Bonjour,
    Je trouve tout simplement cela scandaleux !
    L’enfance doit être protégée de ces stéréotypes machistes et capitalistes.
    Honte à Mattel de nous infliger cela et de générer des générations de filles trustées.
    Autrement je vous remercie pour les articles que vous publiez sur Alteem qui sont toujours trés intéressants.
    Cordialement.
    Pierre

    • serge
      Posted at 08:06h, 23 mars Répondre

      Bonjour Pierre,

      Je comprend votre indignation et vous n’êtes pas le seul à être surpris. Les marques recherchent plus de proximité avec les clients en adaptant toujours plus leurs produits et leurs services. Plus « vrais » ils sont plus accessibles et favorisent l’achat. H&M a enclenché la marche avec des mannequins aux formes plus réalistes pour correspondre aux vrais standards, Basilik.fr, site de vente en ligne de textile féminin, fait de même en parlant à toutes les femmes et à toutes les morphologies.

      Je pense que nous allons vers une nouvelle tendance marketing qu’il faut appréhender comme un signe positif de non discrimination et de prise en compte d’un plus grand nombre de consommateurs. Je vous invite à lire le prochain article sur les tendances du marketing sensoriel qui dans dans ce sens.

      Merci pour votre commentaire.

      Serge Camguilhem – Cabinet Alteem

Post A Comment