DEMAIN, NOS VILLES SERONT DESERTES…

Demain nos villes seront désertes.

La plupart des villes, petites et moyennes, souffrent, leurs habitants et leurs élus avec. Alors, demain nos ville seront désertés ?Les maires semblent impuissants à enrayer un déclin qui s’accélère et se traduit, dans les urnes, par un vote protestataire de plus en plus fort à mesure que les rideaux tombent sur les vitrines des centres villes. Fatalité ou manque de courage global ?

Un constat partagé. « La France est en train de tuer ses villes » : après d’autres, le journaliste Olivier Razemon raconte, dans son dernier livre, l’inexorable déclin des villes, petites et moyennes. «

Les métropoles, certes, se portent relativement bien. En revanche, toutes les autres, de la ville moyenne au hameau en passant par la simple bourgade, sont touchées . Et les exemples sont nombreux autour de nous… sans citer personne pour ne pas vexer (…)

Le dernier rapport de France Stratégie va dans le même sens et s’inquiète du « défaut de ressorts de croissance dans beaucoup de villes moyennes et de territoires ruraux » et constate « les écarts de chômage persistants » et des « écarts qui ne se résorbent plus » en terme d’égalité des chances et d’accès aux services. Si « l’avenir est favorable aux métropoles » selon l’institut, les aires urbaines et les zones rurales pourraient « pourrait accélérer leur décrochage économique ».

Des villes impensées… En 1980, l’architecte Jean Nouvel poussait déjà un coup de gueule sur la structuration des centres villes et l’érosion urbaine avec la multiplication d’énormes projets commerciaux en périphérie des villes. Une stratégie de la grande distribution pour mieux revenir au centre vile. mais là, bien que lié, c’est un autre sujet.

Quid de la ville moyenne Française demain ?

Quid de la ville moyenne Française demain ?

Alors, nos villes seront bientôt désertes ? Si rien n’est fait pour les villes moyennes, demain, il sera trop tard. Alors élus, acteurs économiques, commerçants, artisans… c’est maintenant. Oui maintenant qu’il faut se mettre autour de la table pour imaginer et construire (reconstruire parfois) notre centre ville de demain.

No Comments

Post A Comment

SE RENCONTRER, ECHANGER

Siège social
8, Domaine des Jardins du Frat
40510 Seignosse
(Sur rendez-vous uniquement)

Bureau du Pays-Basque
1, Av. de la Reine Nathalie
64200 Biarritz
(Sur rendez-vous uniquement)

06 71 90 87 43

Suivre les actualités du cabinet Alteem